**SF – Exploiter des sources historiques – distinguer témoin / spécialiste – 1.3 / 1.7 / 2.2 / 2.4 / 2.5 / 2.6 / 2.7 /2.8

  • Année: 1re – 2e
  • Prérequis: compréhension du vocabulaire (témoin, spécialiste), distinguer le document et ses références, lire une référence et/ou une note explicative d’un document, identifier l’auteur dans une référence bibliographique, identifier les qualités de l’auteur. 
  • Durée: 30′
  • Niveau de complexité 

1.Contextualisation dans le parcours en EDM

Exploiter des sources historiques en EDM, c’est poser les bases pour aborder la critique historique à partir de la troisième année. Il est utile de vérifier la compréhension des élèves concernant des notions telles que fait / opinion, certain / hypothétique, témoin / spécialiste … Cet exercice  passe le plus souvent par la lecture de documents écrits parfois complexes, c’est pourquoi une attention particulière doit être portée au choix des documents. Ils seront courts et accessibles aux élèves.

2. Document

« Sachez qu’il n’y a rien qui ne soit tout mangé, et les chiens, et les chats et les chevaux ; et de vivres nous ne pouvons plus trouver si nous ne mangeons chair [des hommes], si nous n’avons pas un rapide secours. »
Message du gouverneur de la ville de Calais au roi de France, en 1347.
Note explicative: ce message est écrit alors que le roi d’Angleterre attaque Calais. Les Calaisiens, habitants de Calais, résistent à l’intérieur des enceintes de la ville jusqu’à ce que la famine les oblige à se rendre. C’est ainsi que le 4 août 1347, six bourgeois de la ville se rendirent au roi d’Angleterre.

3. Consignes

Coche la bonne case.
– L’auteur du message est …  un spécialiste  un témoin

Autres consignes pour exercer les savoir-faire:

  • Identifie l’auteur du document 
  • Identifie le destinataire de la lettre
  • Identifie la date de production du document
  • Souligne dans la note explicative l’élément précis qui permet d’affirmer que l’auteur est témoin ou spécialiste

Pour l’élève, une difficulté dans cet exercice réside dans le fait de se détacher du contenu pour se concentrer sur l’auteur du document ou la note explicative. Une autre difficulté est de faire la distinction entre “être contemporain des faits” et “être témoin des faits” puisqu’un contemporain de faits n’est pas nécessairement témoin de ceux-ci.

4. Exemple de production(s) attendue(s)

L’auteur du message est   un témoin

  • L’auteur du message est le gouverneur de la ville de Calais
  • Le destinataire est le roi de France
  • Le document date de 1347
  • Souligne dans la note explicative l’élément précis qui permet d’affirmer que l’auteur est témoin ou spécialiste.
    Ce message est écrit alors que le roi d’Angleterre attaque Calais

5. Apprentissages à structurer dans le cours

La structuration se fait au moment choisi par l’enseignant sous une forme au choix (fiche outils, …):

  • Savoirs: vocabulaire (auteur / destinataire; témoin / spécialiste …)
  • Savoir-faire: Lire et interpréter une note explicative – interpréter une information 

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et/ou des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Eléments évalués
Indicateurs de réussite Pondération
Savoir-faire Exploiter des sources historiques Le statut de l’auteur est correctement identifié 0/1
L’auteur est identifié 0/1 
Le destinataire est identifié 0/1
La date de production du document est correctement identifiée 0/1 
Le contexte de rédaction du document est bien identifié: l’auteur se situe dans la ville au moment des faits 0/1

7. Piste(s) pour la certification des apprentissages

De nombreux documents proposés aux élèves peuvent faire l’objet d’un exercice d’exploitation de sources historiques. Fournir des informations sur certains auteurs des documents aide à la compréhension de leur contenu et à l’interprétation des informations. Les évaluations certificatives proposent d’autres exemples:  question 33 de l’évaluation de 2018, questions 24 et 25 de l’évaluation 2017, question 3 de l’évaluation 2016. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *