***SF – Lire une trace du passé / Exploiter des sources historiques – 2.3 / 2.4 / 2.8

  • Année:  2e
  • Prérequis: distinguer le document et ses références, lire une référence et/ou une note explicative d’un document, comparer des documents de même nature traitant un même sujet, classer un document selon sa nature. 
  • Durée: 30′
  • Niveau de complexité 

likert3.png (560×70)

1.Contextualisation dans le parcours en EDM

Lire une trace du passé et exploiter des sources historiques en EDM, c’est poser les bases pour aborder la critique historique à partir de la troisième année. Cette lecture permet dans ce cas-ci d’illustrer un mode de vie à des époques différentes.  L’exploitation des sources historiques passe notamment par la comparaison de documents d’époques différentes ou d’une même époque. Il est utile de vérifier la capacité de l’élève à identifier des objets similaires / différents sur base de documents iconographiques afin de mettre en évidence des modes de vie ou l’évolution de ceux-ci. 

2. Document

Arrachage et récolte des betteraves

3. Consignes

Tâche:

  1. Rédige un texte de trois paragraphes (un par document) qui décrit le travail et les techniques agricoles en lien avec l’arrachage et la récolte des betteraves.

    Autres consignes pour guider les élèves:

  2. Classe les documents dans l’ordre chronologique
  3. Pour chaque document, décris et dénombre la main d’oeuvre et l’outillage, identifie la force de travail ou l’énergie utilisée.
  4. Associe chaque information de la liste suivante à un document / à une époque 

1.       la main d’œuvre est nombreuse

2.       un homme suffit pour manier l’outil

3.       hommes, femmes et enfants travaillent

4.       c’est le début de la mécanisation, on réduit la main d’œuvre nécessaire

5.       la mécanisation est totale, l’homme guide simplement la machine

6.       la machine est rudimentaire et des animaux de trait sont nécessaires

7.       la machine est propulsée grâce à un moteur très puissant

8.       la machine réalise plusieurs opérations en même temps : arrachage, chargement, transport

9.       la machine ne réalise qu’une opération : l’arrachage

10.   l’arrachage est une activité manuelle

11.   l’arrachage des betteraves se fait avec un outil rudimentaire qui est manipulé par les hommes

12.   la récolte des betteraves est réalisée par les femmes et les enfants

13.   l’arrachage et la récolte se font manuellement

14.   l’arrachage est mécanisé mais pas la récolte

15.   toutes les opérations sont mécanisées et se font avec la même machine

4. Exemple de production(s) attendue(s)

  1. Tâche:

    Au début du XXe siècle, l’arrachage et la récolte des betteraves est un travail manuel réalisé par un nombre important de personnes, hommes, femmes et enfants. L’outil est rudimentaire et la tâche difficile.

    Durant l’entre-deux-guerre (ou dans les années 1920 – 1930), des machines agricoles tirées par des chevaux ou bœufs facilitent le travail d’arrachage. Un seul est nécessaire pour diriger l’attelage. C’est le début de la mécanisation.

    Au XXIe siècle, les machines agricoles sont motorisées  et très performantes; Un seul homme suffit pour l’arrachage et la récolte de tonnes de betteraves. Cette activité est devenue industrielle. 

  2. Ordre chronologique: 2 (1906) – 3 (1928) – 1 (2018)
  3. Main d’oeuvre et outillage:
      Main d’oeuvre Outillage  force / énergie
    1906 nombreuse (hommes, femmes et enfants) outils à main (houe) force humaine
    1928 un homme pour l’arrachage machine agricole simple traction animale
    2018 un homme pour l’arrachage et la récolte machine agricole motorisée et complexe force motrice / carburant
  4. Associe:
    1906 1928 2018

    la main d’œuvre est nombreuse

    hommes, femmes et enfants travaillent

    l’arrachage est une activité manuelle

    l’arrachage des betteraves se fait avec un outil rudimentaire qui est manipulé par les hommes

    la récolte des betteraves est réalisée par les femmes et enfants

    l’arrachage et la récolte se font manuellement

    un homme suffit pour manier l’outil

    c’est le début de la mécanisation, on réduit la main d’œuvre nécessaire

    la machine est rudimentaire et des animaux de trait sont nécessaires

    la machine ne réalise qu’une opération : l’arrachage

    l’arrachage est mécanisé mais pas la récolte

    la mécanisation est totale, l’homme guide simplement la machine

    la machine est propulsée grâce à un moteur très puissant

    la machine réalise plusieurs opérations en même temps : arrachage, chargement, transport

    toutes les opérations sont mécanisées et se font avec la même machine

5. Apprentissages à structurer dans le cours

La structuration se fait au moment choisi par l’enseignant sous une forme au choix (fiche outils …):

  • Savoirs: vocabulaire (mécanisation, industrialisation, …)
  • Savoir-faire: Lire et interpréter une trace / une information, classer dans l’ordre chronologique 

6. Exemple de grille d’évaluation des apprentissages et/ou des acquis

La pondération est fonction du niveau de l’apprentissage (première phase de l’apprentissage ou un élément consolidé).

Eléments évalués
Indicateurs de réussite Pondération
Tâche Lire des traces du passé et communiquer par un écrit  le texte est structuré et comprend bien trois paragraphes associés à un document 0/1 
la main d’oeuvre et l’outillage utilisé sont bien identifiés par période 0/1/2/3/4/5/6  
les trois moments sont identifiés et cités 0/0,5/1/1,5 
La mécanisation / l’industrialisation est évoquée 0/0,5/1/1,5 

Savoir-faire

 

 savoirs

Situer des faits dans le temps les trois documents sont classés dans l’ordre chronologique       0,5/1
Caractériser des activités pour produire les éléments caractéristiques du travail agricole sont cités (caractéristiques de la main d’oeuvre, outils, énergie)           0,5/1/1,5/2/2,5/3/3,5/4/4,5
Comparer des documents iconographiques traitant d’un même sujet les éléments sont classés en fonction des observations réalisées sur les documents ou des informations indiquées en note/référence 0,5 par élément correctement classé

7. Piste(s) pour la certification des apprentissages

De nombreux documents proposés aux élèves peuvent faire l’objet d’un exercice d’exploitation de sources historiques. Fournir des informations sur certains auteurs des documents aide à la compréhension de leur contenu et à l’interprétation des informations.  Un exemple similaire et un peu plus simple peut être découvert ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *